À LA UNE New

DOSSIER – Des effets totalement fous pour un son unique

Vous vous êtes parfois demandé ce qui faisait la différence dans le son de certains guitaristes ? D’où vient ce synthé ? C’est quoi ce Delay qui part en larsen ? Mais comment fait-il pour sonner comme une console de jeu des années 80 avec une guitare ? Une Fuzz filtrée ? Le secret réside souvent dans un effet en marge qui, au moment de son déclenchement, fait toute la différence. Nous nous sommes penchés pour vous sur plusieurs de ces bizarreries qui, malgré un profil atypique, deviennent aussi addictives que passionnantes à utiliser.
Par Guillaume Ley



Saturation

 

DWARFCRAFT DEVICES THE GREAT DESTROYER (179€)

On part sur la base d’une Fuzz, qui soudain sonne comme un monstre, sorte de rencontre improbable entre une saturation, un synthé, un moteur V8 
et une pédale Ring Modulator. On passe d’un son maigre, comme celui d’une petite radio malade, en fin de batterie, à un rugissement synthétique blindé de Fuzz en quelques tours de potards. Pas facile à maîtriser, et nécessitant un peu de pratique avant de trouver le son qui vous plaît, cette « grande destructrice » voit son rendu final aussi influencé par les réglages de votre guitare (volume et tonalité). Les sauvageons qui n’ont pas peur des sons chimiques vont être à la fête.

SUBDECAY HARMONIC ANTAGONIZER (190€)

Une pédale de Fuzz à laquelle
o n ajoute un circuit d’oscillation, une bonne idée pour produire des sons tordus. Grâce au 
potard Blend, on peut choisir quelle dose 
d’oscillation ajouter au son de la Fuzz. Avec
 celui de Freq, on sélectionne la fréquence sur laquelle travaille l’oscillateur. On passe d’un son de Fuzz classique à un rendu très proche de l’Auto-Wah, puis de l’Octafuzz, avant de finir sur un mélange de synthé et de Fuzz bien sale. Et comme on peut régler la sensibilité de l’attaque de l’effet suivant les coups de médiator, on obtient même des sons de type fusil laser kitsch, ou de jeux vidéo des années 80 en mode Space Invaders !

Et aussi : Catalinbread Antichthon, Zvex Fuzz Factory 7, Chase Bliss Audio Brothers…



Spatialisation

 

DEATH BY AUDIO REVERBERATION MACHINE (220€)

On détourne la pédale de Reverb de papa pour en faire un labo sonore bruitiste et expérimental. 
La Reverberation Machine a 3 potards (Vol, Δ et Verb) et un switch à 2 positions, qui permet de choisir entre une paire de réverbe. La première correspond à une réverbération sombre et caverneuse, la seconde offrant un résultat plus aérien. Quand on commence à jouer avec le potard Δ, ou Altitude Control, le son s’ouvre… et se tord si on pousse
 le réglage, en se blindant de saturation. C’est à mi-chemin entre la Reverb et la disto lo-fi. Fans
 de Sonic Youth et A Place To Bury Strangers, foncez !

CATALINBREAD CSIDMAN (252€)

Un Delay qui reproduit le 
« déraillement » d’un lecteur CD, avec sons hachés
 et autres bips de rigueur, voilà
 un programme intéressant. D’autant plus 
que le son est très réussi et que des contrôles supplémentaires (en dehors de ceux du
 Delay classique) agissent sur la stabilité des répétitions, mais également sur la manière dont on hache le signal (avec des écarts plus ou moins grands). Si le rendu peut vite devenir anarchique, il est aussi possible d’en faire quelque chose de très musical une fois qu’on maîtrise l’effet. Un excellent produit, très créatif.

Et aussi : Caroline Meteore Lo-Fi Reverb, MI Audio Lo-Fi Delay, Earthquaker Devices Space Spiral…



Bit Crusher

 

MOOER LOFI MACHINE (74€)

Mettez une Nintendo NES dans votre ampli (et bien plus encore) avec cette petite Mooer. Voilà ce qu’on appelle un réducteur de fréquence d’échantillonnage. La pédale convertit le signal analogique en numérique. Et c’est là que vous intervenez, en tournant les potards pour que la conversion de ce signal se détériore. C’est fun, c’est cheap, c’est synthétique, et il ne faut pas hésiter à utiliser les fonctions pensées pour les autres instruments (Synth et Bass, disponibles sur cet effet). Mais c’est encore plus génial quand on joue en même temps. Les possesseurs d’un Looper auront un avantage, car ils auront les mains libres pour s’exprimer avec ce type d’effet.

ALEXANDER PEDALS SYNTAX ERROR (229€)

Même esprit que pour la Mooer LoFi Machine, mais 
avec des réglages plus poussés et complets, et un côté expérimental encore plus 
fou, pour stimuler votre inventivité. 
On peut tout faire ou presque avec cet 
incroyable effet qui, en plus de jouer son 
rôle de Bit Crusher, peut aussi faire office de Ring Modulator, ajoute de la saturation dans certains modes, peut jouer vos riffs en reverse… le tout avec une qualité sonore excellente, ou totalement lo-fi. Et en plus, la prise pour pédale d’expression offre de grandes possibilités de jeu… ou de mémoire. En effet, on peut y relier un contrôleur Midi et ainsi, sauvegarder jusqu’à 15 presets réalisés sur la pédale. Tellement pratique. Vous allez passer des heures sur cet effet, pour un rendu totalement fou et hors normes.

Et aussi : Red
 Panda Bitmap, EarthQuaker Devices Bit Commander, Malekko Scrutator…



Modulation – Ring Modulator

 

ELECTRO-HARMONIX FREQUENCY ANALYZER (159€)

Une pédale de Ring Modulator simple à utiliser, mais aux résultats bien perchés, c’est tout ce que demande le musicien soucieux d’expérimenter, mais qui n’a pas oublié qu’il fallait jouer avant tout. C’est totalement étrange, dans un esprit très robotisé, exactement ce qu’on attend d’un Ring Modulator. Un effet qu’on ne sait pas toujours comment utiliser au départ, mais qui ici, en plus du potard de Blend, possède une sortie Wet et une sortie Dry, ce qui en fait la base idéale pour produire un son non conventionnel, qu’on pourra encore plus bidouiller par la suite, en ajoutant des effets.

KMA MACHINES ASTROSPURT (199€)

Voilà un Phaser capable de produire des sons classiques discrets et élégants, mais surtout un effet qui,
 grâce à son circuit complet (4 
étages, à base de transistors à effet
 de champ), vous emmène loin dans
 la profondeur, mais pas seulement.
 Quand on pousse au maximum le 
réglage Spurt, et qu’on commence
 à bien abuser des potard Emph et 
Depth, on crée des sons qui font penser à une 
fréquence radio aiguë qui résonne dans les enceintes au second plan en plus du son modulé que vous produisez. On peut même avoir la sensation de jouer sur un Tremolo ultra rapide qui finit par mourir comme une Fuzz avec une pile quasi morte. À coupler avec une saturation pour plus de folies.

Et aussi : Walrus Janus, Stone Deaf Tremotron, Electro- Harmonix Blurst…



Synth-Harmonizer

 

DIGITECH DIRTY ROBOT (149€)

Annoncé comme un synthétiseur pour guitare, ce « sale robot » comporte une série de filtres (avec différentes formes d’ondes) et de nombreux contrôles qui transforment radicalement votre son, tout en conservant votre dynamique de jeu intacte (sympa quand on joue des bends ou des vibrés à fond). Renouez avec les sons des B.O. de film d’horreur de John Carpenter dans les années 80, abusez du Sub ou de l’Octaver pour un son plus large, flirtez avec l’Auto-Wah ou la Talk-Box suivant les réglages choisis. C’est très amusant et surtout, ça ne décroche pas, même en jouant vite, ou en baissant l’intensité des coups de médiators. DigiTech est vraiment revenu au premier plan ces dernières années avec des effets pour guitaristes inventifs.

EARTHQUAKER DEVICES RAINBOW MACHINE (279€)

Là, on a du potard : 6 réglages et un duo de footswitches pour cette pédale Harmonizer/Pitch Shifter aventureuse, ce n’est pas se fixer sur un simple sweet spot. « Il n’y a rien de naturel dans cette boîte », c’est la marque qui l’annonce elle-même ! On peut harmoniser le son en allant de la quarte inférieure à la une tierce supérieure, et même ajouter une octave et faire venir le son traité en retard. Mais tout le sel de cet effet vient du footswitch
 Magic, qui déclenche un
 feedback et gère le cumul des sons
 pour un rendu totalement étrange. Des nappes, des couloirs de son psychédeliques, un écho caverneux, un effet Whammy si on ajoute une pédale d’expression… voilà l’outil parfait pour déformer votre son de manière « harmonieuse ».

Et aussi : Digitech Whammy, Mooer Pitch Step, Death By Audio Robot…



Freezer – Feedbacker

 

ELECTRO-HARMONIX SUPEREGO (229€)

En reprenant la philosophie de sa pédale Freeze et en l’améliorant, Electro-Harmonix a réalisé une machine à pondre des nappes totalement folles, à les superposer, et même à les faire partir en feedback bruitistes. Et surtout, elle possède une boucle d’effet, pour ajouter un traitement aux nappes produites (Chorus, Delay, voire saturation pour encore plus de saleté), et continuer à jouer de votre guitare avec le son exempt de traitement supplémentaire. Jouez, appuyez sur le footswitch et vous gelez le son produit. Amusez-vous avec les potards et partez loin dans l’expérimentation. Notez qu’il existe la version Superego +, qui embarque un multi-effet.

DIGITECH FREQOUT (179€)

L’outil ultime pour créer des larsens sans même l’aide d’une enceinte pour y coller sa guitare. Bienvenue aux notes blindées de feedback, avec une résonance infinie, et à une autre manière de faire du violoning sans utiliser son potard de volum ni un Ebow. On peut jouer en restant appuyé sur le footswitch (l’effet s’arrête quand on relève le pied), ou au contraire laisser l’effet toujours enclenché dès qu’on active la pédale. On peut même harmoniser ses feedbacks (vous avez le choix entre Sub, 1st, 2nd, 3rd, 5th, Nat Low, Nat High). Faire du larsen n’a jamais été aussi agréable. Faire du larsen n’a jamais été aussi agréable.

Et aussi : Electro-Harmonix Freeze, Boss Feedbacker/ Booster, Mooer Modverb…

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner