À LA UNE New

DEWITTE WIRED – Boutique et haute technologie

Nicolas Dewitte, créateur de la marque, perfectionniste de l’électronique et de la performance, est en quête du circuit ultime.
Propos recueillis par Jean-Louis Harche

Nicolas Dewitte est un geek du son, mais aussi un spécialiste du travail du bois, du design et un professeur de sport qui forme, à l’université, les futurs préparateurs physiques de haut niveau ! La légende dit qu’il s’entraîne, aussi, en soulevant des amplis, très régulièrement… C’est en 2004 qu’il s’est lancé dans la fabrication de ses premières réalisations. Le préampli Brut(e) fait partie d’une nouvelle série où l’on retrouve aussi des baffles et des amplis à lampes de puissance 6L6, d’inspiration Fender Bassman, avec le 5/10W Bird’s Cage et le 25/50W Brut(e) Deluxe. La finition de leurs ébénisteries cintrées est à la hauteur du soin apporté au reste. « Brut(e) représente la synthèse de ce que Dewitte Wired a fait à ce jour. Le boîtier est fabriqué sur mesure, par une entreprise qui travaille habituellement pour Airbus. Nous pensons, développons et produisons de manière locale. C’est la philosophie du circuit court. » C’est préférable à celle du court-circuit ! « Nous effectuons un assemblage “mixte”, main et machine, en éliminant au maximum les fils pour plus de fiabilité. Les J201, ces Jfet mythiques que nous avons sélectionnés pour leur sonorité, sont en version à montage surface, les modèles traversants n’étant
 plus fabriqués, leur qualité baisse au fur et à mesure des tris. Les éléments d’usure comme les jacks, l’embase d’alimentation et le footswitch (qui permet un vrai bypass. Ndr) se changent sans fer à souder grâce à des connecteurs enfichables. Une option switch à impulsion, silencieux, va d’ailleurs être très bientôt disponible. » Chaque circuit est « accordé » à l’oscilloscope, avec un analyseur de spectre et à l’oreille. Si l’on désire personnaliser la sonorité, il existe 2 solutions : « Avec des connaissances de base comme celle de savoir mesurer les voltages aux pattes des composants, des trimmers permettront d’agir sur le gain d’entrée, l’écrêtage, etc. Sinon, nous proposons, à Toulouse, une prestation “private wired”. Une heure et demie suffit, normalement, pour avoir un son sur mesure. » Pour le faire soi-même, ce sont des heures d’expérimentation qui sont au programme, vu l’interactivité des changements des paramètres de courant de fonctionnement des Jfets. Agir sur le gain d’un des étages peut agir sur la polyvalence, l’équilibre du spectre. Il faut savoir que réduire le voltage sur les étages 2 à 4 augmente
 le gain, mais compresse le niveau
de sortie. Un démontage intégral nécessitera carrément un outil spécial (fait maison !).

Cliquez sur l’image ci-dessus pour accéder au site de la marque

 


Photo : © C. Mellini

Jean-Louis Horvilleur est depuis
 10 ans, Jean-Louis Harche, testeur matos chez Guitar Part au goût immodéré pour les grosses
 pelles metal, ce qu’il cumule
 avec le rôle d’audioprothésiste , de président du Conseil Scientifique de Bruitparif (l’organisme de surveillance du bruit en Ile de France), d’administrateur et de membre du Bureau de La Semaine du Son. Il enseigne le risque auditif et est membre du groupe Santé du Conseil National du Bruit.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner