À LA UNE New

DEAP VALLY – Femejism – (Cooking Vinyl)

Après une pause de 3 ans, suite à un premier effort (« Sistrionix ») et de nombreuses tournées aux côtés de Black Rebel Motorcycle Club, Band Of Skulls, Muse et Queens Of The Stone Age (Josh Homme est a priori grand fan du groupe), Deap Vally revient avec un nouvel opus, « Femejism ». Enregistré dans différents studios entre Downtown L.A. et la vallée de San Fernando (une information pas forcément de tout premier ordre, mais qui en jette), coproduit par les intéressées et par Nick Zinner, le guitariste des Yeah Yeah Yeahs, le présent disque prouve que Lindsey Troy (chant/guitare) et Julie Edwards (batterie) n’ont rien perdu de leur fougue en livrant ici une déclinaison réussie et personnelle du garage rock. Si certains duos connus (The White Stripes, The Black Keys) sont restés relativement classiques dans leur approche du genre, Deap Vally n’hésite pas à faire quelques écarts pour enrichir son garage rock d’une poignée de digressions noisy (surtout dans l’excellent traitement du son de guitare), voire d’un soupçon de new wave (Gonnawanna), donnant à l’ensemble un petit côté Queens Of The Stone Age bien loin d’être désagréable (Royal Jelly, Bubble Baby). Et même si « Femejism » peut paraître un brin longuet lors de la première écoute, on se plait à y replonger, histoire de se prendre encore et encore une bonne dose de rock énervé, sensuel et poisseux, que les adeptes de la Fuzz et autres effets du même genre sauront apprécier.
Olivier Ducruix

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password