À LA UNE New

CARL MARTIN GREG HOWE’S SIGNATURE LICK BOX – Trio gagnant

Tout pour jouer dans le rock et le High Gain, et faire de votre ampli un modèle à plusieurs canaux. Une machine signée Greg Howe.

La présence de la signature d’un guitariste sur un boîtier n’est pas la garantie d’un meilleur son. Mais quand ça déchire, on ne regrette pas d’avoir fait confiance à la signature. Greg Howe n’en est pas à son coup d’essai. Le guitar hero avait déjà apposé son nom auparavant sur un ampli sorti chez DV Mark, le modèle Maragold Greg Howe Signature. Présentée à Francfort en 2015, mais sortie récemment, la pédale de saturation Lick Box réalisée par Carl Martin a tout pour plaire au guitariste qui aime avoir plusieurs sons sous le pied, sans se prendre la tête. Ce modèle reprend le design et l’esprit de la Plexitone, de la même marque, que le guitariste a longtemps utilisée : 3 switches pour plus de 3 sons : High Gain, Crunch et Boost. Individuellement, chaque canal sonne très rock. Les sons crunch sont dynamiques, légèrement compressés, et respectent le son de votre guitare. C’est franchement sympa avec un micro simple situé côté manche. La section High Gain possède plutôt ce côté Marshall Plexi que Mesa Rectifier. C’est plus une grosse saturation mordante que du gros son massif et creusé (même si les médiums sont légèrement en retrait par rapport au canal Crunch). Le Boost est de type Clean Boost de volume, qui peut envoyer jusqu’à 12 dB de plus. Le véritable intérêt de cette pédale, c’est de pouvoir cumuler les sons des différents canaux si on le désire. Et c’est là que se situe la petite différence : 
si vous regardez bien l’ordre des canaux, 
le High Gain est le premier de la chaîne, contrairement à la large majorité des produits (pédales comme amplis) du genre. Cela signifie qu’avec cette Lick Box, quand vous enclenchez les 2 sons saturés,
 ce n’est pas le Crunch qui apporte un supplément de gain au High Gain, mais l’inverse. Le dernier son saturé de la chaîne est bien le Crunch. Surprenant,
 non ? Et ça marche plutôt bien. Au lieu de se retrouver avec un son encore plus épais et imposant, on perd légèrement en graves et en aigus, mais le côté médiums reste
 et aide à percer dans le mix sans aucune difficulté. On vous l’a dit, c’est très rock, et on peut toujours jouer plus fort en ajoutant le Boost à l’ensemble. Une saturation à la fois dynamique, autrement pensée, et facile à utiliser (3 potards par canal : Level, Gain et Tone). Voilà de quoi se démarquer du reste de la meute.
Guillaume Ley

Caractéristiques

Who is Howe
Greg Howe est né à New York, et sort son premier album solo en 1988 sur le label Shrapnel, véritable vivier de shredders comme Paul Gilbert, Marty Friedman, Jason Becker ou encore Vinnie Moore. Il sortira une dizaine d’albums sous son nom, et en réalisera même 2 en duo avec Ritchie Kotzen. En 1996, il remplace Jennifer Batten sur l’HIStory World Tour de Michael Jackson. Il accompagnera ensuite Enrique Iglesias, et le Boys Band N’Sync. Quand Justin Timberlake quitte ce dernier, Greg Howe l’accompagne. Depuis, ce musicien de session très prisé
a joué avec Christina Aguilera, Rihanna, Lady Antebellum…

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password