À LA UNE New

BOSS MD-200 – Modulations en série

Boss se relance brillamment dans la course avec une série d’effets qui promet des heures de jeu et de bidouillages. La preuve avec ce MD-200 inspirant.

On connaissait les Twin Series, voici venir la série 200. Boss remet à jours ses boîtiers à deux footswitches entièrement dédiés à une famille d’effets. Les modulations n’avaient pas eu droit à leur MD-
20 au format Twin. En revanche, le MD-500, véritable usine à 
gaz clairement destinée à 
s’inviter sur les platebandes
 du Strymon Mobius, a posé les 
bases qui ont, c’est évident, 
servi au développement de
 ce MD-200. Au programme, 12 modes destinés à transformer votre son de manière légère ou radicale. Tout y passe, Chorus, Flanger, Phaser, Tremolo, Slicer, Vibrato… l’ensemble étant piloté par sept potards, deux boutons et deux footswitches. Le fonctionnement est assez intuitif, mais nécessite malgré tout de conserver le mode d’emploi
 avec soi, ne serait-ce que pour savoir quels paramètres (différents pour chaque effet) sont pilotés par les trois réglages de la section Param. En termes de modulation, la marque japonaise
 sait vraiment y faire. Rien n’est inutile. On a particulièrement apprécié la reproduction du son de Chorus tiré du légendaire CE-1, le Classic Vibe qui reproduit le son Uni-Vibe et possède en plus une section Fuzz, et le Slicer tiré 
du SL-20, ultra-créatif et très musical. Loin du côté chimique de certains effets (qui plus est en numérique), les sons
 du MD-200, relativement organiques dans leur rendu, offrent surtout un bel espace à votre guitare (avant même
 de parler de Delay ou de Reverb). On pense par exemple au Tremolo et à ses options de panoramique très réussies. Parallèlement à ce résultat sonore 
fort crédible, c’est bien entendu la flexibilité offerte par cet appareil qui a retenu notre attention. Quatre mémoires seulement sont au programme. Mais les réglages des effets sélectionnés sont rapidement accessibles (merci les nombreux potards), et il est possible d’attribuer différentes fonctions au switch Memory/Tap. Mieux, on peut bien entendu ajouter des pédales de contrôles externes et synchroniser l’appareil en MIDI avec d’autres effets (à condition d’utiliser 
les bons câbles, qui sont en MIDI/
TRS, un format pour le moment peu répandu, mais qui pourrait s’imposer très rapidement car plus compact),
 mais surtout ajouter une pédale d’effet externe grâce à une boucle sur le boîtier. Ultra-complet, tout en conservant un format acceptable (surtout vu le menu), le MD-200 a tout pour séduire les fans de modulations… et les autres.
Guillaume Ley

  • Type : Multi-effets
  • Connectique : Input, Output, pédale d’expression, MIDI
  • Réglages : Rate, Depht, E. Level, Param, effets (Chorus, CE-1 Chorus, Flanger, Phaser, Vintage Phaser, Classic Vibe, Vibrato, Tremolo, Rotary, Auto Wah, Slicer
  • Origine : Angleterre
  • Prix : 249€
  • Distributeur : www.roland.com/fr

La Twin, c’est la win
Lancée en 2001, la série Twin était pensée pour fournir des effets avec des menus de réglages plus complets et des options de programmations et de mises en mémoires tirées des multi-effets de la marque, le tout dans un format à peine plus grand que deux pédales Boss compactes mises côte à côte. La force de ces boîtiers était de continuer à conserver un maximum de réglages « à l’ancienne » en façade (potards) pour faciliter leur utilisation. Une quinzaine de modèles ont été lancés en à peine autant d’années, parmi lesquels le DD-20 Giga Delay, l’OD-20 Drive Zone ou encore le RE-20 Roland Space Echo. L’arrivée de la série 200 va donc renouveler le concept, avec les premiers modèles DD-200 Digital Delay, l’EQ-200 Graphic Equalizer, l’OD-200 Hybrid Drive et bien sûr, le MD-200 Modulation.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password