À LA UNE New

BLACK STONE CHERRY – Kentucky – (Mascot Records)

Si le nouvel album de Black Stone Cherry se nomme « Kentucky », ce n’est pas un pur hasard, encore moins parce que les musiciens du groupe ont des actions dans l’office du tourisme de l’état en question. C’est d’abord parce que les intéressés veulent clamer haut et fort leur attachement à leur région d’origine. Un truc typiquement américain, on vous l’accorde (imaginez les Mass Hysteria appeler leur production « Île de France »… Ça le fait déjà moins). C’est aussi pour montrer qu’avec ce cinquième album, ils ont repris leur carrière en main pour s’offrir un retour aux sources quant à l’enregistrement de ce présent disque, les prises ayant été faites dans le studio de leurs débuts, à Glasgow, Kentucky, vous l’aurez deviné. Mais peut-on parler de réel changement pour ce qui est de l’artistique ? Sincèrement, non. Les quatre Américains ne révolutionnent en rien leur musique. Et pourtant, cela fonctionne, comme d’ailleurs avec leur précédent et excellent album, « Magic Mountain ». Attendez-vous à des gros riffs de guitare à la sauce sudiste avec des refrains ultra efficaces et parfois quelques nouveautés du côté des arrangements (sur la reprise du classique War d’Edwin Starr ou encore sur le funky Soul Machine). Là où certaines formations pouvant être assimilées à la même famille musicale que Black Stone Cherry se vautrent en beauté en proposant une mixture indigeste de gros son (Nickelback ?), le quatuor s’en sort à merveille avec une science de la composition bien maîtrisée et, surtout, une sincérité que l’on ne peut que saluer. Assurément une belle balade dans les grands espaces du Kentucky.
Olivier Ducruix

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password