À LA UNE New

BERTRAND #82 BLUSH – Quand la lutherie rencontre l’architecture

Cette Bertrand Blush offre-t-elle des sonorités aussi civilisées que le suggère son aspect élégant ? La réponse est dans le son…

La forme évoque la Gibson Custom Modern Double Cut. Le corps en aulne est en deux parties avec des bords galbés, de même que la table rapportée, sculptée dans une très belle loupe de peuplier. Ils prennent en sandwich une ne couche d’Ovangkol, ou Ovengkol (0,6 mm) qui les souligne d’un trait. L‘ensemble est protégé d’un vernis 
polyuréthane de teinte
 brune sur l’aulne, légèrement ambré ailleurs. Le profilage du talon et la forme la corne inférieure autorisent un accessibilité exceptionnelle. Le diapason « Selmer » (670 mm), plus long que le Fender, appelle avec succès à l’accordage bas. Les doubles Seymour Duncan sont tous deux conçus pour 
la position chevalet avec un SH-4
JB, Alnico V au manche, épaulé d’un SH-5 Duncan Custom, avec un petit aimant céramique, au chevalet, 
câblés pour éviter le hors phase.

Architecture sonore
Sur le canal clair, on apprécie la richesse des sonorités, dans toutes les configurations. Tout passe ! Le SH-4 reste moelleux, sans trop descendre, ses graves rebondissant même un peu, si l’on insiste. La position milieu, avec les deux doubles, sonne par contre mieux que d’usage, avec largeur et largesse. Avec une pédale d’Overdrive, on se promène d’un hard bien tranchant à bien heavy et le jeu blues apporte une belle voix, à la fois chaude et bien distincte. En distorsion le micro manche gronde comme un fauve sur les rythmiques, et offre en solo le même flûté, que s’il était en position chevalet comme prévu, une fois sa tonalité abaissée au maxi. Selon ses goûts on pourra le changer pour un micro conçu pour la position manche… ou pas ! Le SH-5, en position chevalet, aiguë, mord dans le mix avec un très beau grain.

Blush d’Auvergne
Fruit de la collaboration d’un luthier et avec son client architecte, cette guitare avec sa finition irréprochable et des bois très bien choisis, offre dans tous les registres de très belles sonorités, servies par un sustain et une accessibilité d’exception. Enfin, elle est véritablement dotée de l’esprit du metal. Redoutable !
Jean-Louis Harche

Caractéristiques

  • Corps : aulne, 2 parties

  • Table : loupe de peuplier
  • Manche : traversant, 3 parties d’érable entourant deux d’Ovangkol
  • Touche : ébène brun, 24 cases
  • Mécaniques : Hipshot Classic
  • Micros : Humbuckers Seymour Duncan SH-4 JB, Alnico V (manche) et SH-5 Duncan Custom, céramique (Chevalet)
  • Contrôles : volume (x2), tonalités (x2), split sur tonalité grave, Kill Switch
  • Étui : Boblen (qui sent bon la vanille !)
  • Version gaucher : oui
  • Origine : France
  • Prix : 3300€
  • Distributeur : http://bertrandmusic.fr

Merci à Samuel Ducloux pour le prêt de la guitare

Photo : © C. Mellini

Jean-Louis Horvilleur est depuis
 plus de 12 ans, Jean-Louis Harche, testeur matos chez Guitar Part, avec un goût immodéré pour les grosses
 pelles metal, ce qu’il cumule
 avec le rôle d’audioprothésiste. Il donne des conférences, enseigne et écrit sur le risque auditif et les bons moyens de conserver son audition tout au long de sa vie. Il est aussi de président du Conseil Scientifique de Bruitparif (l’organisme de surveillance du bruit en Ile de France), et à ce titre membre du groupe Santé du Conseil National du Bruit.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password