breaking news New

AVOIR LE SON DE – John Mayer sur Gravity

Du blues moderne pour un toucher qui a marqué plus d’un guitariste, à commencer par notre Florent Passamonti national, et un son simple et précis.

La guitare
S’il est passé chez PRS, avec un modèle signature à la clef, John Mayer a longtemps été un fervent défenseur de la Fender Stratocaster (et son modèle Silver Sky chez PRS cache à peine ses influences). Donc, prenez une Strat (n’importe laquelle, pas besoin d’un modèle Custom Shop) et foncez. Le plus important à retenir, c’est de mettre le sélecteur micro en position 4, soit le micro central + le micro manche. Pour le reste, vous allez beaucoup jouer avec le potard de volume de la guitare.

Le son
Difficile de se payer un Two Rock ou un Dumble comme John à l’époque (qui depuis, a un ampli signature chez… PRS). Mais sachez qu’un ampli avec un joli son clair à la Fender est ce qu’il vous faut pour vous approcher de la vérité. Le truc à retenir, c’est que le son dit 
« clean » de Mayer est en fait une chaîne d’effets sur laquelle on retrouve une pédale d’Overdrive transparent (une Klon Centaur) et une autre de type Tube Screamer (il apprécie beaucoup la TS10), mais dont le guitariste atténue le gain en baissant le volume sur sa guitare (à peu près à la moitié de la course). Puis il l’augmente pour passer au solo. Bien entendu, la réverbe est de la partie. Quand il n’utilise pas celle de son ampli, John Mayer est adepte de la Strymon Flint, pour le côté à la fois vintage et bien défini. Prenez ce que vous avez sous le coude et pensez juste à ne pas trop abuser du Mix (ou du Wet) pour conserver une bonne définition de vos notes et une attaque de médiator précise.

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password