À LA UNE New

AT THE DRIVE-IN – L’Olympia – 28/02/2018

Après un passage triomphal au Trianon en 2016 et un autre plus chaotique lors de la dernière édition de Rock En Seine, At The Drive-In revenait en France avec une affiche fort prometteuse, du moins sur le papier.
Olivier Ducruix – Photos : © Olivier Ducruix

19h30 pétantes : entrée en scène de Les Butcherettes. Emmené par l’explosive Teresa Suárez toute de rouge vêtue (imaginez Nina Hagen en plus jeune), le trio débute sur les chapeaux de roues, mais s’essouffle rapidement, pas franchement aidé, il faut l’avouer, par un son trop brouillon. À revoir (ou pas) dans un lieu plus intimiste.

La soirée monte enfin d’un cran avec l’entrée en scène de Death From Above. Si globalement le rendu sonore est ici un poil mieux maîtrisé, on conseillera quand même à l’ingénieur du son d’aller consulter un spécialiste de l’audition, les enceintes de la salle semblant parfois vomir des fréquences basses indigestes. Résultat, les quelques arrangements au clavier passent à la trappe, avec en plus un batteur/chanteur décidément pas très à l’aise au niveau de ses parties vocales. Dommage car, si le concert de Death From Above fut loin d’être mauvais, on sent (et on sait) que le duo peut largement mieux faire.

Jesse F. Keeler (Death Frome Above)

C’est un Olympia copieusement garni qui accueille At The Drive-In. L’attente du public parisien est grande (même si le groupe est déjà venu en France il y a peu) et les premiers morceaux joués laissent présager une suite dantesque. Mais voilà, ATDI n’est pas dans un grand jour et le soufflé va rapidement retomber. Mis à part quelques moments épiques et autres sauts de cabris du frontman, une solide section rythmique et un petit nouveau (Keeley Davis, guitare/chœurs) de plus en plus à l’aise, le concert ne décollera jamais vraiment de toute la soirée et ce, pour 2 raisons. Mixée beaucoup trop en avant, la voix de Cedric Bixler-Zavala est à la peine, pour ne pas dire complètement à l’ouest sur certains passages (le groupe annulera le lendemain sa prestation enregistrée dans le cadre de l’émission de Canal+, l’Album de la Semaine). Quant à Omar Rodríguez-López, il reste en retrait des autres musiciens, comme pour éviter de se faire repérer par un projecteur, le visage fermé. Si l’homme n’a jamais été un grand amuseur de foule, on l’a connu plus investi… Au final, la déception l’emportait sur le reste car ce soir, à l’Olympia, At The Drive-In fut bien loin de rendre la pareille à un public plein de bonne volonté.

Setlist

  1. Arcarsenal
  2. No Wolf Like Present
  3. Pattern Against User
  4. Hostage Stamps
  5. 198d
  6. Cosmonaut
  7. Call Broken Arrow
  8. Napoleon Solo
  9. Pendulum In A Peasant Dress
  10. Invalid Litter Dept
  11. Enfilade
  12. Holtzclaw
  13. Quarantined
  14. Governed By Contagions

Rappel

  1. One Armed Scissor

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password

banner