breaking news New

À VOS MARQUES – Wizard Guitars

Sis à Saint-Hilaire-de-Chaléons, à 30 minutes de Nantes, l’atelier Wizard Guitars de Maxime Mimil propose des instruments à la réalisation soignée, par un luthier qui a fait ses armes dans la restauration de meubles en passant par la case joaillerie de la maison Cartier. Du luxe sur toute la ligne.
Propos recueillis par Guillaume Ley – Photo : © Flavien Giraud

Même si la finalité était de devenir luthier, tu es passé par différentes étapes…
Maxime Mimil : J’ai toujours voulu devenir luthier, mais à 16 ans impossible de trouver un maître d’apprentissage, alors sur les conseils de bon nombre de professionnels, j’ai commencé ma formation en ébénisterie pour apprendre à connaître les bois, leurs caractéristiques techniques, se servir des outils, des machines, etc… Ces années m’ont aussi appris d’autres techniques utiles pour restaurer des guitares comme vieillir des bois, faire des greffes ou encore reprendre des vernis…

Tu t’es formé auprès de plusieurs luthiers par la suite. Lesquels ? Qu’as- tu appris avec eux ?
J’ai fait mes stages de l’Itemm chez Heaven Guitars. Alexandre a eu la gentillesse de m’apprendre à faire des guitares acoustiques. J’ai tout fait à la main alors que je n’étais qu’en première année de CAP… J’ai aussi travaillé chez Vatroslav Sabolovic qui m’a appris l’art des guitares archtop et la complexité qui en résulte. Ensuite, j’ai fait un passage chez Wild Custom, où j’ai pu voir comment fonctionnait une entreprise avec un travail plus industrialisé et des process pour des moyennes et grandes séries.

Sans oublier ton passage par la maison Cartier en tant que joaillier ! Tu utilises certaines de tes compétences acquises dans cette prestigieuse maison pour tes guitares ?
J’avais envie de changer d’air et Cartier cherchait des nouveaux collaborateurs. Comme le métier de luthier est tout aussi minutieux que le métier de joaillier j’ai réussi tous les tests pour intégrer la maison. Dans cette grande institution, j’ai découvert l’exigence absolue, le mélange des matières, ainsi qu’un tas de techniques propres à la joaillerie transposable à la lutherie. Ça m’a aussi permis d’avoir un autre regard et d’être plus critique sur mes designs.

Avec Wizard, tu mets en avant la résonance de l’instrument…
Absolument ! Un instrument doit être construit dans le but d’exploiter pleinement son potentiel, sinon autant faire appel aux géants de l’industrie. Les paramètres de conception sont aussi importants que le choix des matériaux, de l’accastillage et des micros. Une guitare qui vibre est forcément une guitare qui sonne ! Pour être explicite, je compare souvent le timbre d’une guitare avec celui de la voix. Tu peux changer les micros, ajouter des effets et amplifier ça avec n’importe quel ampli, ce ne sont que des maillons qui filtrent le son. Si le son n’est pas bon à la base, il ne sera finalement que peu amélioré…

Retrouvez l’essai du modèle Hobo (en photo) dans le Guitar Part n°340

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Mot de passe oublié ?

Lost Password