À LA UNE New

ZAKK WYLDE – Folk you

zakk_wylde

On sait combien Zakk Wylde aime la guitare folk. Avant de fonder Black Label Society, le jeune guitariste, alors encore Avec Ozzy, sortait un disque acoustique incontournable, « Book Of Shadows ». Vingt ans après, il remet ça avec le volume II.
Propos recueillis par Guillaume Ley

Nous retrouvons un Zakk Wylde marqué, amaigri
 si on le compare à la masse qu’il était devenu quelques années en arrière. Fatigué, mais toujours avec le mot pour rire. Quand on lui demande pourquoi
il a mis autant de temps avant de sortir un second album en solo, il répond sans réfléchir : « Parce que j’avais envie de battre le record de « Chinese Democracy »… mais je n’y suis pas arrivé » (le disque que les fans des Guns N’Roses auront attendu pendant 14 ans. Ndr). Incontournable de la discographie du grand blond, le premier « Book Of Shadows », magnifique disque de folk songs inspirées, voit son successeur proposer des chansons à la production moins roots, et un peu plus radiophonique. « J’ai toujours écrit des ballades, avec plus ou moins de piano
et des guitares électriques. Black Label Society n’a pas fait exception à la règle. Mais à un moment, j’ai senti que certaines chansons collaient moins avec l’esprit
du groupe. C’est là que j’ai commencé à envisager de lancer un nouveau « Book 
Of Shadows ». C’est un album qui a été composé sur la durée. Je ne me suis pas arrêté 2 mois en me disant qu’il fallait absolument que j’écrive une suite ». Ce disque, le barbu a décidé de le défendre sur scène avec un show axé autour des 2 volumes, sans piocher dans le répertoire de Black Label Society.

Indépendances matérielles
Sur scène, en électrique, Zakk utilise des guitares et amplis de sa propre marque, Wylde Audio. « J’ai eu la chance d’être vraiment bien entouré par de bonnes marques jusqu’à présent, qu’il s’agisse de Gibson, Epiphone ou Marshall, pour ne citer qu’elles. Mais j’ai décidé de grandir. Tu commences par louer un petit appartement et tu finis par t’acheter une maison. Wylde Audio, c’est ma maison ». Une maison suffisamment solide selon le guitariste, qui a décidé de ne jamais revenir en arrière, pour n’utiliser que ses produits, et uniquement ses produits. Après les amplis et les guitares, Wylde Audio va s’attaquer aux pédales d’effets. « Ainsi, je serai totalement indépendant ». Zakk Wylde est un homme libre, qui a débuté l’année avec
la tournée Experience Hendrix Tour, au cours de laquelle de grands noms de la guitare rendent hommage au Voodoo Child sur scène. « J’ai été contacté par l’organisateur de l’événement à plusieurs reprises, mais c’est la première fois que
 je trouvais de la place sur mon agenda. Jouer avec des gars comme Buddy Guy, Dweezil Zappa, ou Eric Johnson, c’est parfois intimidant. Mais ce que j’ai préféré, c’est la tournée « Generation Axe ». J’ai quand même partagé la scène avec Steve Vai, Nuno Bettencourt, Yngwie Malmsteen et Tosin Abasi ». Le tour manager nous fait alors signe d’arrêter l’interview. On repart après que le bonhomme nous a fait une bonne grosse accolade à l’américaine.

Zoom matos
Si Zakk s’affranchit progressivement des marques traditionnelles pour jouer sur Wylde Audio, les guitares acoustiques ne sont pas encore au programme. « J’ai une vraie équipe qui est sans cesse en train de répondre à mes demandes et mes attentes. Mais je n’ai pas encore vraiment eu le temps de me pencher sur la question. » L’album « Book Of Shadows II » et la tournée qui va avec n’ont donc pas été exclusivement réalisés avec du matériel portant le logo du guitar hero. Et c’est bien une Epiphone que l’on peut voir sur la photo…

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password