À LA UNE New

GUITAR SOUND SYSTEMS TUBE SANDWICH – Canal Fuzz

Légère et compacte, la tête Tube Sandwich pleine de surprise proposée par le fabricant français va séduire les amateurs de sons chaleureux et les adeptes de la Fuzz.

La marque française Guitar Sound Systems a commencé à faire parler d’elle avec de petits cubes magiques, en fait des combos d’à peine 14 centimètres de hauteur, qui envoient 50W et peuvent fonctionner en totale autonomie grâce à une batterie. Aujourd’hui, nouveau challenge pour cet adepte du nomade : réaliser une micro tête. La Tube Sandwich s’invite clairement sur les terres de l’Orange Micro Terror ou de la Peavey 6505 Piranha Micro Head, avec qui elle partage certaines caractéristiques.
 Un préampli à lampes,
 une section de puissance à transistors, un poids plume 
(ici 800 grammes), le tout pour un
 ampli qui tient sur le plat de 
la main, et peut aisément alimenter une enceinte équipée de 4 HP de 12 pouces. Premier bon point pour cette GSS, la présentation dans une petite valise entièrement tapissée de mousse pour atténuer les chocs. Le sobre boîtier noir laisse apparaître les 2 lampes de préamplification 12AX7, tandis que sa façade annonce déjà le petit plus de circonstance,
 en l’occurrence la présence de 2 canaux.

Petit, mais bien grave
Certes, la section d’égalisation (un grave et un aigu) est commune aux 2 canaux, mais elle est très efficace. On a testé cet ampli avec une enceinte équipée d’un HP de
 12”, et une autre qui en embarquait 4. Côté sons clairs, c’est superbe. Une très belle définition qui prend un énorme coup de basse quand on pousse le potard Low, ce qui rend le son très chaleureux tout en restant précis. Une envie de plus de clarté, sans perdre en épaisseur ? Pas de problème, le switch Bright est là pour ça. La présence d’un switch Boost rehausse le niveau de gain et fait cruncher le son avec beaucoup de dynamique. Le rendu est plus proche d’un Fender que d’un Marshall ou d’un Vox, avec un médium moins prononcé que sur ces derniers, mais sans jamais être sourd.

Oh, Fuzzy !
Côté canal saturé, c’est à la fois rock, bien poilu et vintage. Quand on pousse le réglage de gain, le résultat obtenu est plutôt épais, mais toujours bien défini. Si les sons clairs sont excellents avec des micros simples (ceux d’une Telecaster), on apprécie le Drive de ce Tube Sandwich avec des humbuckers (ici, ceux d’une Schecter Solo II Custom). Ce canal saturé possède lui aussi un switch Boost qui tord encore plus le son. C’est là que cette petite tête se démarque de ses concurrentes. Le son obtenu n’est ni une disto High Gain, ni un Drive encore plus gros. C’est carrément fuzzy. Un canal de Fuzz, gras et chantant, qui l’eut cru ? C’est quelque part entre du Black Sabbath et du Guess Who (avec leur incroyable chanson American Woman). Pour le coup, on est même passé sur une guitare équipée d’un P-90 (Fender Mustang Offset). Profitant de la boucle d’effets, nous avons ajouté
 du Delay, et actionné la réverbe embarquée (oui, cet ampli dispose aussi d’une réverbe). Les volutes psychédéliques ont soudain débarqué dans l’enceinte, avec toujours ce côté musclé et plein propre à cet ampli.
Le Tube Sandwich ne possède pas d’atténuateur de puissance. Pour jouer avec 24 watts, il vous faut
une enceinte en 4 Ohms (vous avez 12 watts sous 8 Ohms, 6 watts sous 16 Ohms). Rien qu’avec les 12 watts, la petite répétition, avec un batteur qui ne cognait pas comme un sourd, s’est déroulée sans problème. Une vraie réussite d’une marque française qui va faire parler d’elle
Guillaume Ley

Caractéristiques

  • Type : tête d’ampli guitare
  • Technologie : lampes / transistors
  • Puissance : 24W, 12W et 6W
  • Réglages : High, Low, Reverb – canal clair : Gain, Level, switch Bright, switch Boost – canal saturé : Gain, Level, switch Boost
  • Connectique : In, sortie speaker, footswitch, loop send/return, phones
  • Origine : France
  • Prix : 400€
  • Distributeur : www.guitarsoundsystems.com

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password